L'Hibouquineur

Le blog de littérature des BM de la Ville de Genève

Joe Speedboot 7 novembre 2008

Filed under: Roman — Françoise A. @ 10:30
Tags: , ,

Joe Speedboot est apparu dans la vie du petit Frans et de tout le village de manière fracassante. Son père s’est tué au volant de son camion en entrant sans prévenir dans le salon d’une bonne famille du village. Le fameux Joe est resté en vie, de même que sa mère et sa soeur India. Le petit Frans est fasciné, il n’est pas le seul, ses copains aussi ; il faut dire que Joe n’a peur de rien ni de personne, d’abord Joe Speedboot ce n’est pas son vrai nom, mais il refuse obstinément de révéler son nom et prénom d’origine. Frans les apprend plus tard et en restera tout déçu.  De plus, Joe est un chercheur, un inventeur : il expérimente une bombe qui le blesse à la main, puis se lance dans la construction d’un avion avec des moyens de fortune, tout ça pour observer la mère de P,J. quand elle fait du nudisme, ça en jette et fait rêver tous ses copains. Et en plus, il y arrive,l’avion décolle sur la glace, et Frans est à son bord…

Il faut dire que Frans ne parle plus, ne marche plus depuis qu’il s’est malencontreusement endormi dans un champ et que la faucheuse l’a tellement abîmé qu’il en est resté handicapé à vie. Seul un de ses bras est resté valide, et est même devenu surpuissant. Frans ne parle plus, mais il observe et surtout écrit la vie de son petit village de Hollande, de ses potes « notables » ou « non-notables »,et surtout celle de Joe Speedboot, de la mère de Joe revenue d’Egypte avec « Papa Africa ». Puisque la fabrication de briquettes à base de vieux papiers n’est qu’un leurre inventé par les parents de Frans pour lui faire croire qu’il peut gagner sa vie, Joe arrive à le persuader de mener des combats de bras de fer avec son seul bras valide tellement puissant. Ensemble les deux amis vont de combat en combat en Allemagne, dans les pays de l’est, et Frans gagne, jusqu’au jour où il tombe sur plus fort que lui… Leur chemin croise celui de P.J. la jeune fille débarquée d’Afrique du Sud quand ils étaient à l’école, si blonde, si belle (celle dont la mère pratiquait le nudisme). Inutile de dire que Frans en tombe fou amoureux et connaît tous les tourments de la jalousie lorsqu’il s’aperçoit que Joe devient l’élu de P.J.

Que ceci ne vous laisse pas croire à un roman d’amour, certes il en est bien question, mais c’est surtout un roman d’apprentissage sur l’amitié, l’adolescence, le sens à donner à sa vie, avec une écriture jubilatoire qui réjouit les tripes !

WIERINGA, Tommy. Joe Speedboot. Actes sud, 2008

Disponibilité

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s