L'Hibouquineur

Le blog de littérature des BM de la Ville de Genève

Le liban contemporain 28 mai 2009

Filed under: Documentaire — davide @ 10:58
Tags:

libancontemporainFortement frustré dans ma soif d’informations concernant l’histoire du Liban à la suite de la ma dernière lecture, j’ai pris le parti de demander une recommandation pour un livre le plus concret, le plus terre-à-terre possible concernant ce pays.
Alors je l’ai bien cherché.
Je ne vais pas avoir grand-chose à dire ici qui ne se lise pas sur la quatrième de couverture de cet ouvrage. Corm nous présente une histoire du Liban, plus ou moins depuis l’éclatement de l’empire ottoman jusqu’en 2005, avec pour but avoué de faire apparaître, sinon les raisons, du moins les circonstances qui ont fait d’une bonne partie de ce pays un champ de ruines. J’ai d’abord été séduit par le parti pris de ne pas se limiter au seul contexte communautariste (en gros, si le pays va mal, c’est parce qu’il est plein de communautés culturello-religieuses trop occupées à se fiche sur la figure à qui mieux mieux toute la sainte journée pour embrasser la  marche du progrès), car cela voulait dire gratter la surface, éviter les explications faciles et ré-attribuer leurs responsabilités à ceux qui ont vraiment œuvré pour que ce pays a priori charmant s’auto-phagocyte.
Le problème (qui n’en est pas vraiment un) est qu’à force de creuser le fait, de démêler l’écheveau des différents groupes ayant un jeton dans le pot, le livre peut peser un peu sur l’estomac littéraire. Il n’y a aucun répit, aucun souffle, des renvois à foison, des références bibliographiques essentielles, qui font que le lecteur un peu insouciant qui ne voulait rien d’autre que de paraître un peu moins bête qu’il ne l’est vraiment se prend en pleine face une bordée d’informations plutôt difficiles à analyser sans travail de préparation préalable.
Les différentes communautés sont présentées, mais elles cèdent le pas aux différentes milices plus ou moins violentes physiquement, plus ou moins nationales ou indépendantes. Le gouvernement local n’est pas en reste tant, à quelques exceptions près, il est difficile de faire la part entre politicard intéressé et élu d’un peuple véritablement conscient des enjeux et des conséquences de ses actions. Ajoutez à cela l’influence des gouvernements étrangers anciens colonisateurs reconvertis en chantres du modernisme et les conflits moyen-orientaux de plus en plus épicés, et vous obtenez une pizza socio-géo-culturelle dont on ne peut tirer une tranche sans laisser pendre de longs fils de misère humaine. Et c’est que Corm, en sa qualité d’ex-ministre des finances libanais, a un avantage non négligeable sur nous, et il s’en excuse, ce qui n’est pas peu dire, car son habileté à présenter des budgets, à les mettre en relation avec des politiques intérieures et extérieures et à tisser des liens entre des éléments a priori disparates est proprement hallucinante.
Donc, pour résumer, ce livre est certes très intéressant, mais aurait vraiment mérité d’être plus long et plus complet, ce qui l’aurait peut-être rendu un peu indigeste. Cependant il sera fort utile à toute personne ayant une connaissance de base du sujet et qui désire en savoir davantage.

CORM, Georges. Le Liban contemporain. Paris, Découverte, 2003. 318 p.

Disponibilité