L'Hibouquineur

Le blog de littérature des BM de la Ville de Genève

Le soleil des Scorta 12 août 2009

Filed under: Prix littéraires,Roman — thierry @ 8:00
Tags: , , ,

scortaa

Tout commence par le retour au village du terrible Luciano Mascalzone après son séjour en prison. Sous un soleil de plomb et sans descendre de son âne il se dirige vers la maison de Filomena Scorta, à qui il n’a cessé de penser durant ces 15 années d’abstinence. Il sonne à la porte, une fille lui ouvre, et sans échanger un mot ils vont passer les dernières heures de Luciano ensemble avant qu’il ne se fasse lapider violemment par les hommes du village. Un enfant naîtra de ces derniers moments entre ce bandit et son amour de jeunesse. Cet enfant  sera le premier des Scorta, enfant maudit, montré du doigt et rejeté par toutes les familles de ce village des Pouilles. Toute sa vie il en gardera rancune et portera en lui une violence énorme qu’il transmettra à ses descendants. Nous sommes en 1875 et à travers les trois générations suivantes, Gaudé brosse le portrait de cette Italie du Sud, où on part s’enrichir en Amérique, souvent sans succès, on participe à la montée du fascisme, on fait du trafic de cigarettes ou d’humains avec l’Albanie, et pour finir on assiste à l’arrivée du tourisme de masse estival. Et cela baignant toujours dans une extrême pauvreté, un sens de la famille et de l’honneur omniprésent. Et de chaleur, mon dieu, quelle chaleur, rien qu’à lire Gaudé on transpire ! Et à propos de famille et de pauvreté, chez les Scorta, on ne mange pas toujours à sa faim mais quand on décide de réunir la famille pour un repas de fête, on se souvient encore 30 ans après de tous les détails du festin !
Ce livre est un régal, on ne peut pas le lâcher, on en veut encore et on se demande bien pourquoi Gaudé n’a pas fait deux ou trois cent pages de plus. Tant pis, on lira ses autres romans qui ont l’air tout aussi appétissants.

Petit détail : la fille qui ouvrit la porte à Luciano Mascalzone n’était évidemment pas Filomena…

GAUDE, Laurent. Le soleil des Scorta. Arles, Actes Sud, 2007. (Domaine français). 246 p.

Disponibilité

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s