L'Hibouquineur

Le blog de littérature des BM de la Ville de Genève

Allez hop en enfer ! 5 octobre 2009

Filed under: Roman — thierry @ 8:00
Tags: , , ,

La-porte-des-enfersCe qui est bien avec les livres de Laurent Gaudé et particulièrement ceux qui se passent en Italie (le Soleil des Scorta et Dans la nuit Mozambique) c’est qu’il y a des scènes de repas… De grandes tablées pleines de belles mozzarelle di bufalla, de tramezzini au jambon et aux artichauts qui peuvent vous tenir en haleine pendant des pages et des pages. Mais ce n’est pas tout, les personnes qui sont autour de la table ont toujours des choses essentielles à se dire. Dans Le soleil des Scorta c’était l’unique repas pris au complet  par une famille maudite, et dans La nuit Mozambique c’était le repas de trois amis marins qui se voie une fois par année pour se raconter des histoires. Génial, j’avais déjà dévoré tout ça et Gaudé en remet une couche dans La porte des Enfers.
Cette fois autour de la table il y a cinq personnes, Matteo (il a perdu son fils dans une fusillade et il est désespérément triste), la magnifique Gloria, Garibaldo (c’est le patron du bistrot), Don Garibaldo (il est curé mais bon, un curé un peu spécial…) et, attention c’est là qu’il faut être attentif : le professeur Provolone, le très spécial Professeur Provolone, personnage érudit et haut en couleurs. Il fait comprendre à Matteo qu’il existe à Naples une porte pour descendre aux enfers.
Voila qui intéresse grandement Matteo. Depuis que sa femme lui a conjuré de ramener son fils ou tout au moins la tête de celui qui l’a tué, le couple a volé en éclats, la femme de Matteo a disparu et Matteo, lui, erre péniblement dans les rues de Naples. La révélation l’intéresse évidemment. Voilà. Et là vous en êtes à la page 150 du livre, à peu près à la moitié, et je ne vais pas vous en dire plus, si ce n’est que le roman va devenir de plus en plus fantastique et que Gaudé nous fait encore une fois le coup de la tragédie familiale traitée de manière magistrale.

GAUDE, Laurent. La porte des enfers. Arles, Actes Sud,  2008, (Domaine français) 266 p.Disponibilité

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s