L'Hibouquineur

Le blog de littérature des BM de la Ville de Genève

Mon enfant de Berlin 5 août 2010

Filed under: Roman — Françoise B. @ 8:00
Tags: ,

J’avais lu avec intérêt Jeune fille, roman dans lequel Anne Wiazemsky racontait sa première expérience d’actrice… C’est avec avidité que j’ai avalé Mon enfant de Berlin qui place sa mère Claire sous les feux des projecteurs. Petit détail biographique : Claire n’est autre que la fille du grand François Mauriac.
Nous sommes en 1943, Claire est une belle jeune femme de 27 ans. Elle décide de s’engager dans la Croix-rouge française comme ambulancière. Elle le fait par souci humanitaire mais aussi pour échapper enfin à son statut de « fille de ». Et c’est réussi : elle se fond totalement dans la troupe de ses camarades et fait preuve d’un courage à toute épreuve. Et il en fallait pour résister aux nuits sans sommeil, au froid et… à la vue du sang, bien sûr. D’abord basée à Béziers, elle rejoint ensuite la Croix-Rouge de Berlin. Sa mission ? Recueillir et soigner les réfugiés français en provenance des camps de concentration, des camps de travail ou encore les soldats alsaciens enrôlés dans l’Armée allemande, puis organiser leur retour en France.
L’atmosphère n’est pas des plus roses… ai-je besoin de vous faire un dessin ? Certainement pas car vous avez tous vu des photos de cette Berlin réduite à un champ de ruines où les habitants vivent dans des caves et même parfois meurent de faim. Les femmes sont exsangues, souvent victimes de viols et le froid de l’hiver mordant. Voilà ce à quoi Claire est confrontée, avec en plus ses terribles migraines qui la terrassent régulièrement.
Heureusement, il y a les amis de la Croix-Rouge française et belge avec lesquels elle loge. Ils sont jeunes et s’amusent tant qu’ils peuvent le soir pour oublier le quotidien. Parmi eux, un officier français d’origine russe, le prince Wiazemsky, Wia pour les intimes. Irrésistible… vous devinez la suite ?
J’ai terminé la lecture de ce roman il y a quelques mois déjà mais j’en garde un souvenir fort, peut-être aussi grâce au journal intime et aux nombreuses lettres de Claire à ses parents qui jalonnent le récit et lui donnent beaucoup de relief… J’ai été étonnée d’apprendre qu’elles sont pourtant fictives. C’est tout le charme de ce « roman-biographie » que vous devriez mettre tout de suite  sur votre table de chevet !

WIAZEMSKY, Anne. Mon enfant de Berlin. Paris, Gallimard, 2009. (Blanche). 247 p.

Disponibilité

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s