L'Hibouquineur

Le blog de littérature des BM de la Ville de Genève

André Georges : une vie pour la montagne 20 juin 2011

Filed under: Documentaire — Christian L. @ 10:57
Tags: , ,

Pierre Ravanel, guide de montagne à Argentière près de Chamonix, raconte cette anecdote :

« J’ai rencontré André Georges pour la première fois en refuge sur la Haute Route Chamonix-Zermatt. Je l’ai vu. Je me suis dit : ce doit être un solide celui-là.

– Salut !

– Salut !

Et on a été boire un verre à la cuisine… et faire la vaisselle. »

Avec Jean Trolliet et Erhard Loretan aujourd’hui disparu, André Georges est l’une des plus grandes figures de l’alpinisme helvétique contemporain.

L’histoire d’André Georges est une belle histoire. C’est l’histoire d’un personnage taillé dans le roc, solide, pur, humble, comme la montagne aime à les produire. L’histoire d’un homme au parler simple et franc, à l’accent rude et chantant qui fleure bon l’authenticité et le terroir. L’histoire d’un alpiniste prestigieux et d’un guide exceptionnel. L’histoire d’une passion.

Cette histoire commence voilà bien longtemps, dans un 19e siècle finissant qui voit les premiers alpinistes parcourir les Alpes. Dans la famille Georges, il y a des guides depuis plusieurs générations, une tradition qui se perpétue et une expérience qui se transmet. André aime rappeler à son souvenir son oncle Joseph, le skieur, le « Chat des Alpes », une figure charismatique et un guide au palmarès remarquable.

André sera le douzième guide de la famille. Très tôt, ce sont les hauts sommets et l’altitude qui le capteront, plutôt que les bancs de l’école. L’appel de la liberté, des grands espaces, une quête d’un certain absolu. Très tôt il sera guide, à vingt-deux ans déjà, avec une solide expérience, un physique hors normes, beaucoup de détermination et de combativité. Et surtout, il y a cette fougue, cette envie d’en croquer…

André est lancé et il ne s’arrêtera plus. En solo, en cordée, avec des amis, des clients, des copains guides ou alpinistes, il marche, il court, il grimpe, infatigable, en été comme en hiver. Petit à petit se construit la légende, à force de premières audacieuses, d’ouvertures engagées, d’enchaînements improbables et d’expéditions aventureuses.

En un peu plus de quarante ans de montagne, André aura gravi plus de 2000 sommets aux quatre coins du globe, parcouru plus de quatre fois le tour de la Terre et emmené des milliers de clients avec lui. Et puis un jour, le corps se fatigue et s’use, et il faut ralentir, se ménager. Aujourd’hui, André Georges ne guide plus et s’est retiré de l’alpinisme. Il vit à Gietty, un petit hameau perché à 1800 mètres d’altitude au-dessus des Haudères dans le Val d’Hérens où il élève des Yaks avec sa compagne, en harmonie avec la nature, en toute simplicité.

L’histoire d’André Georges, c’est l’histoire d’une vie pour la montagne, totale et sans concessions, une belle vie.

GEORGES, André. Une vie pour la montagne. Lausanne, Favre, 2010.

Disponibilité

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s